À Limoges, la porcelaine se rebelle


« Ces artistes ont une urgence à créer », affirme Hélène Huret, directrice de la fondation d’entreprise Bernardaud. Pour l’exposition « Esprits libres – Céramique affranchie », douze créateurs honorent le savoir-faire d’exception défendu par la maison Bernardaud, grand nom de la porcelaine de Limoges, depuis 1863. À travers sa fondation créée il y a vingt ans, l’entreprise familiale s’efforce chaque année de valoriser le travail d’artistes français et étrangers qui réinventent l’art de la céramique – dont la porcelaine est un dérivé. Des œuvres inédites d’artistes peu connus en France sont exposées dans une salle qui faisait autrefois partie de la manufacture Bernardaud et dans laquelle trône encore un immense four. La fondation souhaite donner une voix à ceux qui ont choisi « des routes secondaires plutôt que des autoroutes », formule joliment Hélène Huret.

et accédez à Beaux Arts Magazine
et à tous les contenus web
en illimité à partir de 5,75€ / mois



Source link

Lire aussi article :  COP26 : l'accord trouvé à Glasgow contribuera-t-il à limiter le réchauffement climatique ?