Yayoi Kusama : une « Infinity Room » d’un nouveau genre à New York


Des points, des fleurs et des citrouilles : à 94 ans, Yayoi Kusama continue de livrer sa conception colorée du monde en déclinant ses codes favoris. En lui dédiant l’intégralité de son espace de la 19e rue à New York, David Zwirner donne à voir la plus grande exposition en galerie jamais consacrée à l’artiste japonaise. Et si les références de la « princesse au petit pois » restent les mêmes, Kusama parvient encore à nous surprendre en intégrant des éléments inédits à son champ visuel établi.

Une évocation des pavillons de thé japonais

Le clou du spectacle est une nouvelle Infinity Mirror Room, soit un cube blanc de quatre mètres de haut couvert de miroirs du sol au plafond. Si l’œuvre permet, comme ses prédécesseurs, de refléter les motifs qui l’habitent à l’infini, elle comporte plusieurs détails originaux. Tout d’abord, la pièce n’est cette fois pas hermétique à l’extérieur : des cercles ou fragments de cercles de couleur laissent au contraire passer la lumière qui baigne la galerie, et les contours du public qui y déambule. Par ailleurs, la porte d’accès à l’espace infini fait elle-même partie de l’œuvre : ce quart de cercle jaune (qui forme une sphère parfaite à l’intérieur de la pièce grâce au jeu de miroirs) rappelle les traditionnels pavillons de thé japonais, dont la porte est si basse qu’elle oblige les invités à se courber pour entrer.

Yayoi Kusama, Vue de l’installation « Aspiring to Pumpkin’s Love, the Love in My Heart »

Yayoi Kusama, Vue de l’installation « Aspiring to Pumpkin’s Love, the Love in My Heart », 2023

i

© YAYOI KUSAMA et l’aimable autorisation de David Zwirner

Yayoi Kusama propose également une série de trois fleurs monumentales en métal, qui ont donné son nom à l’exposition (« Je passe chaque jour à embrasser des fleurs »), trois murs ondulatoires lustrés figurant les citrouilles jaunes à points noirs chères à l’artiste, et un ensemble de 36 peintures acryliques hypnotiques, qui noient le spectateur dans un bain de lignes et points colorés. Toutes les œuvres présentées ont été réalisées entre 2021 et 2023 et prouvent que les obsessions de Kusama font toujours recette : de ses collaborations avec Louis Vuitton à ses multiples expositions à travers le monde, l’artiste quasi centenaire est plus que jamais au cœur de l’actualité.

Lire aussi article :  Ma vie quotidienne, épisode 2 : comment le confinement modifie-t-il nos habitudes de ménage ?
Arrow

Yayoi Kusama: I Spend Each Day Embracing Flowers

Du 11 mai 2023 au 21 juillet 2023

www.davidzwirner.com



Source link