Scénographe d’exposition : l’art d’inventer les cimaises


Elle les voit qui s’installent derrière nous : au café juste en face de l’Institut du monde arabe (IMA), Cécile Degos répond à nos questions pendant que les ouvriers du chantier de la prochaine exposition prennent une pause méritée. Elle les connaît bien, nous les présentera ensuite, preuve que le métier de scénographe se vit avant tout sur le terrain, plutôt que derrière un ordinateur. D’ailleurs, elle n’a pas de bureau. Enfin, « il est là, mon bureau », sourit-elle en montrant son grand sac à main, où se devinent carnets et ordi portable.

et accédez à Beaux Arts Magazine
et à tous les contenus web
en illimité à partir de 5,75€ / mois



Source link

Lire aussi article :  [Replay] KryptoNight Ep. 3 : Le Lightning Network