Le festin de fesses de Sawako Kabuki


Miches, pétards, popotins, culs… Les fesses sont partout dans l’œuvre impudique de Sawako Kabuki. L’artiste, née en 1990 au Japon, ex-assistante dans le cinéma porno, nous invite à la galerie Miyu à une jouissive « Butt Therapy » (thérapie du cul), sa première exposition en Europe. Mais les fesses peuvent-elles seulement soigner ? Pour la jeune cinéaste d’animation, déjà multi-primée dans les festivals internationaux (Sundance, Annecy, SXSW…), cela ne fait aucun doute. Leur pouvoir méditatif est tel qu’elles sont même devenues le motif central de son œuvre, tout entière tournée vers, dit-elle, les « quatre nécessités – ou désirs – de la vie, comme la nourriture, le sexe, le sommeil (relaxation) et l’excrétion ».

et accédez à Beaux Arts Magazine
et à tous les contenus web
en illimité à partir de 5,75€ / mois



Source link

Lire aussi article :  plusieurs chefs de gouvernement mis en cause pour évasion fiscale